L’un des aspects les plus connus de la réforme de la formation professionnelle est la mise en place du Compte Personnel de Formation (CPF), en remplacement du DIF. Mais la réforme comporte une autre nouveauté très impactante pour les organismes de formation : obligation leur est désormais faite de prouver la qualité des formations dispensées.

Alors comment évaluer la qualité d’une action de formation ? Le décrêt du du 6 juin 2015 fixe plusieurs critères d’évaluation, notamment : lisibilité de l’offre de formation, informations utiles aux financeurs et aux bénéficiaires, notamment sur les résultats obtenus aux examens et d’accès à l’emploi, ou encore capacité de l’offre de formation à s’adapter aux besoins du public à former.

D’ici le 1er janvier 2017, les organismes de formation auront le choix d’opter pour un dispositif  d’évaluation interne ou pour une certification ou labellisation qualité (liste en cours de publication par le CNEFOP). Citons par exemple ISO 9001, NF Service Formation professionnelle, OPQF, Qualicert…

Voir un exemple de prestation d’accompagnement à la certification ISO 9001 dans le secteur de la formation

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*