Qui n’a jamais demandé à son voisin d’open space de baisser d’un ton au téléphone ?

Si l’open space permet une meilleure circulation de l’information et favorise la collaboration, il peut également agir comme un réel irritant au quotidien : en particulier lorsque la pollution sonore ambiante rend impossible la réalisation de certaines tâches nécessitant une concentration intense.

Face à ce constat, une nouvelle norme volontaire vient de voir le jour (la S31-199), permettant aux entreprises le souhaitant d’améliorer et de faire reconnaitre la qualité de leur open space.

Cette norme, rédigée par des professionnels de tous secteurs, délivre des recommandations pour améliorer le bien-être sonore des salariés, accompagnées d’exemples concrets d’actions à mettre en oeuvre.

Les bénéfices pour l’entreprise sont de plusieurs ordres : amélioration du bien-être au travail, remotivation des équipes, gains de productivité, attractivité pour le recrutement…

Votre entreprise fonctionne en open space et vous souhaitez mettre en oeuvre des actions d’amélioration ? N’hésitez pas à me contacter à ce sujet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*